Scoop : vous et moi sommes aussi Timbrés l’un que l’autre

Je suis à relire « C’est le moment! » de Walter Green. L’auteur raconte son extraordinaire parcours de gratitude à travers le monde, afin de rencontrer 44 personnes qui ont été significatives dans sa vie.

 

Et voilà que ma lecture s’arrête à cette citation: « La gratitude est comme une lampe de poche qu’on allume dans une pièce obscure: tout est déjà là, il suffit de l’éclairer. » Wow ! Ne serait-ce pas l’essence même de notre séjour – trop bref – sur cette boule bleue ? Éclairer ce qui est là, faire la lumière sur nos bienfaits actuels et passés, et non seulement s’attarder à ce que nous n’avons pas encore. Entre contemplation et comparaison, j’ai choisi mon camp. Et ça porte un nom: Gratitude, avec un grand G.

 

Récemment, avons-nous pris le temps de remercier ceux qui nous fascinent ou qui nous ont façonnés ? Ne serait-ce pas une habitude à intégrer à notre agenda ? Une attitude à adopter pour ÊTRE la différence ? Authenticité et reconnaissance font des miracles !

 

Si simple. Un appel téléphonique, un courriel aux mots du coeur, un post-it laissé sur le comptoir ou dans une boîte à lunch, un service rendu et inattendu, retrouver une vieille connaissance via Facebook, écrire une lettre à la main et la mettre à la poste, complimenter, reconnaître les forces de l’autre, s’attarder aux détails, les possibilités sont infinies !

 

D’ailleurs, une amie et moi avons lancé tout récemment le projet Les Timbrés, dont la mission est de reconnaître, exprimer et contaminer tout un chacun par l’écriture. Nous voulons, par du papier, un crayon, une enveloppe et un timbre, apprécier l’exceptionnel chez celles et ceux qui nous entourent, qu’ils nous soient connus ou non. Ramener le plaisir d’envoyer et de recevoir du courrier. Qui, de notre génération tout particulièrement, n’a pas attendu impatiemment le facteur, espérant une lettre d’amour, un envoi d’Outre-mer, ou une quelconque pensée de quelqu’un ayant pris le temps – et la peine – de coucher ses ressentis sur papier? Je suis Timbré, et je m’assume. Mais c’est sans crainte de me tromper que j’affirme que vous en êtes aussi.

 

À travers mes ateliers Gustave sur l’estime de soi dans les écoles, je me fais également un devoir de questionner l’enseignant(e) au préalable: quels sont vos 2 ou 3 élèves qui, actuellement, méritent un peu plus de reconnaissance? Voir sourire, s’étonner et s’émouvoir ces jeunes à qui l’ont dit merci pour des choses d’apparences anodines (l’acquis), cela me ramène à l’immense pouvoir des mots et de leurs intentions : le fait de changer le monde, un enfant à la fois, un être humain à la fois.

 

Et vous, quelle a été la personne la plus significative dans votre vie ? Racontez, c’est votre moment !

 

Stéphane

Stephane
Stephane
Conférencier, auteur et PDG, à Gustave & Compagnie

Comments are closed.